Inicio / Historico

L’effet Pinocchio : nez et mensonge seraient bien liés

“Arrête de mentir, ton nez s’allonge”. Qui n’a jamais entendu cette célèbre référence au personnage de Pinocchio ? Selon un communiqué, des chercheurs de l’université de Grenade (Espagne) estiment que, si notre nez ne grandit pas de manière impromptue, il pourrait bel et bien révéler nos mensonges.
Mais ce signe serait quasiment imperceptible puisque ces chercheurs ont eu recours à la thermographie pour faire cette découverte. Le but ? Examiner l’activité du cerveau et les réactions émotionnelles grâce à une caméra thermique. D’après l’étude, relayée par le site LiveScience, l’expérience a permis d’observer une baisse de la température lorsque les patients effectuaient un effort mental.
Le cerveau, meilleur détecteur de mensonges
À l’inverse, la température faciale augmentait lors d’un moment anxiogène. Mais c’est lorsque les participants étaient invités à mentir que le contraste était le plus flagrant : la thermographie montrait que seul le nez devenait rouge et même qu’il se gonflait légèrement.

Les chercheurs en ont déduit que cette interaction entre activités mentales et états émotionnels était liée à l’insula. L’insula, également appelée cortex insulaire, est une région spécifique du cerveau à l’origine de plusieurs fonctions comme la conscience mais aussi la régulation des températures corporelles.
Il n’est d’ailleurs pas rare que cette partie du cerveau soit à l’origine de ce phénomène puisque la thermographie permet également de déceler d’autres sentiments tels que l’anxiété, l’empathie et surtout le désir sexuel.

Descargar